Cap sur l’archipel des Marquises : Hiva Oa

Archipel des Marquises : visitez Hiva Oa. A 1500 kilomètres au nord-est de Tahiti, après un peu plus de 3 heures de vol, l’archipel des Marquises se dévoile à travers une épaisse couche de nuages et des pics acérés. En ce mois de septembre 2021, un vent bien malicieux me porte au fenua enata, la Terre des Hommes. En effet, depuis le début du mois d’août, la Polynésie vit à son tour le drame de l’épidémie qui fait rage. Une à une les îles se ferment et les habitants se confinent. L’archipel des Marquises devient l’unique échappatoire. 
Cet archipel s’inscrit rarement dans le circuit d’un voyage en Polynésie française. Sans doute est-il trop éloigné, trop mystérieux, trop impressionnant. Le voyageur se laisse plutôt séduire par la douceur des lagons des îles de la Société.

Hiva Oa signifie « la poutre faîtière »

Entre légende et réalité, les Marquises restent un point flou perdu au milieu de l’océan Pacifique, rattaché au souvenir de Jacques Brel et de Paul Gauguin.
C’est justement à Hiva Oa que les deux artistes avaient posé leurs valises à presque un siècle d’intervalle. Hiva Oa se situe au sud des Marquises. Dans la légende de la création de l’archipel, chaque île représente une partie de la maison traditionnelle. Hiva Oa signifie « la poutre faîtière ». Certains, subjugués par l’harmonie des paysages l’appellent l’île jardin. Sa végétation, luxuriante, tranche avec des plages de sables noir encadrées par d’abruptes falaises et des pitons rocheux. 

La marche pour l’inscription des îles Marquises à l’UNESCO

L’archipel des Marquises est une écorégion terrestre dans la classification du Fonds mondial pour la nature sous le nom de « forêts humides tropicales des Marquises ».
Depuis le milieu des années 90, les autorités locales se battent afin de classer l’archipel au patrimoine mondial de l’Unesco. Elles défendent la valeur universelle exceptionnelle du « bien îles Marquises » avec une inscription « mixte » combinant «nature et culture».

Une architecture monumentale cérémonielle et d’habitat sans précédent

Sur le plan de la nature, les Marquises présentent « une verticalité de falaises exceptionnelles ». La présence de nombreuses espèces de poissons, de mammifères marins, d’une grande diversité d’oiseaux et d’une forte densité de chlorophylle dans l’eau en font un milieu très riche d’un point de vue de la biodiversité. En matière culturelle, les îles présentent « une architecture monumentale cérémonielle et d’habitat sans précédent ».

Que faire à Hiva Ova aux îles Marquises ?

Visiter les sites archéologiques avec ses tikis

Archipel des Marquises : visitez Hiva Oa. Les sites archéologiques. Environ 150 ans avant Jésus Christ, les premiers Polynésiens débarquent aux Marquises et peuplent les vallées luxuriantes de l’archipel. Comme le témoignent les nombreux sites archéologiques, Ils créent une civilisation unique. Les Marquises sont le berceau de la culture du tiki, ce totem à l’apparence humaine qui représente le 1er homme sur terre. C’est à Hiva Oa que vous trouvez le plus grand tiki de Tahiti et ses îles.

Le Mana symbole de grandeur

Il est difficile de comprendre l’histoire du peuple polynésien sans comprendre la fonction des tikis dont émane le Mana, cette force spirituelle qui régissait la société d’antan. La quantité de Mana reçu à la naissance dépendait de ce qui avait été accumulé par les ancêtres. Cette force assurait aux artisans, aux chefs et aux guerriers, une suprématie réelle. 
Le Mana est toujours au coeur la culture polynésienne. Symbole de pouvoir, de grandeur, de vie, le Mana transcende, séduit, mais peut aussi effrayer. Toutes les subtilités du Mana rendent cependant sa traduction difficile.

Le site archéologique de Lipona à Hiva Oa

Le site archéologique de Lipona (N° 11 sur la carte), à côté du village de Puamau, est l’un des plus remarquables et accessibles de l’île. Vous y trouvez les plus grands tikis de la Polynésie française. Le meae s’étend sur deux hectares au pied de l’unique piton de la vallée, le piton de Toea. Plusieurs tikis gardent les lieux dont cinq monumentaux. Ils sont pour la plupart taillés dans du keetu (tuf volcanique rouge ou gris). Le meae est considéré comme un espace sacré. Toujours tapu (comprendre tabou, interdit), son accès était réservé aux personnes dont le mana était très important.

Parmi les sculptures les plus remarquables, vous trouverez le tiki couché dit Maki Taua Pepe. Il représente une femme allongée sur le ventre, la tête en extension. Ses grands yeux, sa bouche gigantesque et sa position évoquent pour certains chercheurs une femme en train d’accoucher. Un peu plus haut sur la plate-forme, vous observerez le takaii, l’un des tikis les plus imposants, sculpté en à la mémoire d’un grand chef guerrier. C’est le plus grand tiki de Polynésie française.

Le tiki souriant

Considéré comme le plus étrange, le tiki souriant (N°3 sur la carte) semble afficher un sourire aux visiteurs. Il se trouve sur le site archéologique de Utujua à environ 5 km d’Atuona en prenant la route de l’aéroport. Garez-vous au niveau de la pancarte au bord de la route. Il est à 5 minutes de marche en contrebas de la route principale. 

Le tiki Moe One

Ce tiki se trouve à la sortie du village de Hanapaaoa (N° 10 sur la carte). Haut de un mètre environ, il a pour particularité d’être orné d’une couronne de fleurs. Il serait doté d’un fort Mana. 

Le site archéologique de Upeke

A une dizaine de kilomètres d’Atuona, le village de Taaoa et sa vallée abritent le site cérémoniel de Upeke (N°4 sir la carte). Ce site, très important dans la mythologie marquisienne et pour la candidature des Marquises au patrimoine de l’Unesco, comprend plusieurs paepae (plateformes). Upeke s’étend sur trois hectares environ. Il comprend différents secteurs d’activités.  La cour du tohua, longue de plus de 50 m, comprend le paepae réservé aux prêtres ainsi que la plate-forme de sacrifice : le tuu
La partie sud-ouest du site, destinée aux activités funéraires, comprend un taha tupapau (étroite et haute plate-forme destinée au traitement des corps) et plusieurs cours et plates-formes comportant de nombreux polissoirs et pierres à cupules.  Pour plus d’informations sur le site de Upeke c’est ici
Le site archéologique se trouve à environ 15 minutes du village de Taaoa

Road trip d’une journée à Hiva Oa

Archipel des Marquises : visitez Hiva Oa. Un road trip. Pour visiter l’île, vous pouvez faire appel à un guide ou louer une voiture. Si un 4X4 est plus confortable en regard de l’état des routes, il est possible de louer une voiture classique. Les principales routes sont aujourd’hui bétonnées ou goudronnées. Sur l’itinéraire pour un road trip d’une journée que je vous propose, juste une petite partie de la route était encore en terre battue. J’attire toutefois votre attention sur le risque d’éboulement, notamment par temps de pluie et le côté parfois vertigineux du road trip.

Circuit en voiture d’une journée : itinéraire

  • A partir du village d’Atuona, prenez la route qui mène à l’aéroport (au nord). A environ cinq kilomètres, arrêtez-vous sur le bas côté et rendez visite au tiki souriant (N° 3 sur la carte).
  • Continuez ensuite votre chemin. Juste avant l’aéroport, une route part sur la droite. Prenez-là. Continuez sur la droite en direction de l’est de l’île, vers le village de Puamau. Vous êtes au coeur d’Hiva Oa. La végétation est luxuriante et le relief volcanique de l’île joue avec la lumière du soleil. N’hésitez pas à vous arrêter au point de vue pour embrasser du regard la baie d’Atuona. La route prend ensuite la direction du nord de l’île. Juste après un passage avec un à-pic à droite et à gauche, deux choix s’offrent à vous : soit vous prenez la petite route sur la gauche qui vous mènera au village d’Hanapaaoa, soit vous ou continuez la route jusqu’à Puamau. Vous avez la possibilité de faire les deux sur une journée.
  • La route vers le village Hanapaaoa (N° 10 sur la carte) est magnifique mais un peu vertigineuse. Au bout de la route, vous découvrez un village du bout du monde avec sa plage de sable noir et son site d’exploitation de copra. Au bout du village, se trouve le site de Tapuhoe avec le tiki Moeone qui est orné d’une couronne de fleurs. Il est préférable de demander à quelqu’un du village pour trouver ce site archéologique. 
  • La route vers le village de Puamau (Point D sur la carte) offre également des paysages époustouflants. Après la traversée des villages de Motuua et Nahoe et la halte au point de  vue surplombant la baie de Eiaone, vous arrivez au village Puamau. C’est là que vous trouverez l’un des sites archéologiques les plus spectaculaires de Hiva Oa : le site de Lipona (N° 11 sur la carte). Pour trouver le site, il faut s’enfoncer sur les hauteurs du village. Compter 300 francs pacifique pour la visite. Enfin, à côté du site de Lipona, un excellent petit restaurant, appelé Chez Marie Antoinette, vous fera découvrir la cuisine marquisienne.
  • Après la dégustation de différents mets marquisiens chez Marie Antoinette, reprenez la route du retour. Lorsque vous arrivez à proximité de l’aéroport, vous pouvez emprunter la route qui vous mène sur la côte nord par la vallée d’Hanaiapa (Pont 9 sur la carte), jusqu’au village portant le même nom. Ce dernier, plein de charme avec ses petites maisons, permet d’atteindre la très belle plage de Hanatekehua, à environ 1h de marche. Il faut compter une heure de route pour faire Hanaiapa – Atuona.
  • Une fois de retour à Atuona, vous pouvez continuer jusqu’a Taaoa (N°5 sur la carte) et visiter le site de Upeke

Une excursion sur l’île de Tahuata 

Archipel des Marquises : visitez Hiva Oa. L’île de Tahuata. Dans votre pension de famille ou votre l’hôtel, il est fort possible que vos hôtes vous proposent une excursion sur l’île de Tahuata. L’île de Tahuata est à une heure de bateau du port d’Atuona. Dans la légende, Tahuata est le dernier acte de construction avant l’aube. Cette île de l’archipel des Marquises symbolise l’arrivée de la lumière du jour et la fin de la construction de la « Grande Maison ». Tahuata a gardé une âme paisible avec son village de pêcheurs, ses sculpteurs et ses plages de sable blanc. Il est possible d’y séjourner quelques jours grâce aux pensions de famille qui s’y sont installées, essentiellement à Vaitahu, principal village. 

Lors de mon excursion, Pifa notre guide, s’est arrêté en chemin à la nurserie des raies manta. Puis, nous avons débarqué dans un petit village de pêcheurs, et marché au rythme des légendes marquisiennes admirablement comté par Pifa. La suite de la journée s’est déroulée à Vaitahu pour se terminer sur une belle plage de sable blanc. Je recommande cette excursion.

Visiter Atuona et marcher sur les pas de Brel et Guauguin

Archipel des Marquises : visitez Hiva Oa. Jacques Brel et Paul Gauguin. Le village d’Atuona mérite que l’on s’y arrête au moins une demi-journée. Très calme avec sa promenade le long d’une plage, vous y trouvez quelques magasins et des roulottes pour se restaurer. Au pied des montagnes à la végétation dense, le village d’Atunoa est marqué par le souvenir de Jacques Brel et de Paul Gauguin.

Poussé par un désir de fuir la civilisation, de chercher un certains primitivisme dans son art, Paul Gauguin découvre la Polynésie en 1891. Ce n’est que dix ans plus tard qu’il s’installe à Atuona, et ce, jusqu’à sa mort en 1903. La reconstitution de la Maison du Jouïr se visite, avec à côté le musée consacré à l’artiste. Les Marquises signent  « la retraite d’un home isolé, accablé par les épreuves et ‘ses’ échecs » peut-on lire à l’espace Gauguin.

A côté de la Maison du Jouir, un espace est consacré à Jacques Brel qui a débarqué à Atuona à bord de son voilier, en 1977. Il y passa les dernières années de sa vie. Les souvenirs laissés par le chanteur sont encore vivaces. Très vite Jacques Brel s’intègre au sein de la communauté locale, notamment grâce à JOJO, le Beechcraft D50 Twin Bonanza, grâce auquel il effectua les 1re évacuations sanitaires.

Où dormir à Hiva Oa ?

J’ai choisi le Temetiu Village, une pension de famille tenue par Gabriel et Féclicienne sur les hauteurs d’Atuona. Les bungalows offrent une vue splendide sur la baie. Le petit déjeuner et le dîner du soir sont servis dans la grande salle à manger de la pension. Gabriel vous renseignera sur les différentes possibilités de visiter l’île. Vous pouvez réserver une excursion ou de louer une voiture directement à la pension. Pour descendre au village, il faut compter 20-30 minutes de marche. Attention, ça monte au retour !

A lire également sur la Polynésie française

lagon bleu rangiroa

voyage à Rangiroa : tous les bons plans

moorea île magique

Moorea l’île magique : top des trésors à découvrir

tahiti montagne

Tahiti est-elle à la hauteur de son mythe ?

Tortue moorea

Moorea : visitez la clinique des tortues marines

Comment se marier à Tahiti ?

voyage polynésie française

Voyage en Polynésie française : les îles du Mana

Laisser un commentaire